Amanda Tapping au Népal

Amanda Tapping au Népal

En novembre 2010, Amanda, Jill Bodie et Hannah, la fille de Jill, se sont rendues au Népal pour visiter le Nepal Orphans Home. Voici les articles du blog d'Amanda sur le voyage. Publié à l'origine sur le site Web de Sanctuary for Kids.

LE PREMIER JOUR D'AMANDA AU NOH

Dimanche, 21 Novembre 2010

D'Amandine :

Salut tout le monde,
Il est pratiquement impossible de mettre des mots sur la vague d'émotions en ce moment, mais je vais essayer de vous donner un aperçu de ce que nous avons vécu jusqu'à présent.

Tout d'abord, il y a le cadre magnifiquement chaotique de Katmandou.
C'est bruyant et mystérieux avec des familles entières sur des motos, des bus, des taxis, des vélos, des chiens et une vache étrange dans les rues. Je crois que la deuxième langue au Népal est "horn". Les klaxons sont utilisés à bon escient ici et chaque bip chante comme un code morse bizarre. Il semble que cette langue soit bien comprise par tout le monde. Il joue également dans une étonnante harmonie en deux parties avec les oiseaux et les chiens, les cloches et les tambours. L'odeur de l'encens flotte dans l'air partout où vous allez. Il y a un sens de l'histoire qui est tout à fait inimaginable. Mais vous le ressentez dans chaque brique, chemin de pierre et temple. Nous sommes en admiration.

Jill, Michael et Amanda

Alors maintenant, à notre quête. Aujourd'hui nous sommes allés chez papa. Chaque samedi, qui est le jour de congé des enfants, Michael Hess, fondateur de NOH, prépare le déjeuner pour les 132 filles et garçons et ils jouent dans la grande cour. Les enfants vivent dans quatre maisons différentes, toutes à distance de marche les unes des autres. C'est leur journée libre pour jouer et être ensemble.

Nous sommes d'abord allés à la maison du Sanctuaire et avons rencontré les filles là-bas. Puis, tout en chantant des chansons au son de la musique, à savoir, Doe a Deer, nous avons marché en ligne vers les 2e et 3e maisons. Ceux-ci sont situés dans le même complexe. Les enfants étaient ravis de nous rencontrer et sont si ouverts et polis. Puis une ligne plus grande se forme et nous partons chez Papa ! Michael Hess nous salue. C'est l'un des hommes les plus remarquables que j'ai jamais rencontrés. Il a un cœur et une âme en abondance. Et respire la gentillesse et la douceur d'esprit. Il connaît chacune des histoires des enfants et cela semble peser lourdement sur son cœur, mais son esprit et sa compassion transparaissent.

Nous nous asseyons dans la cour et parlons aux enfants. Partagez des histoires, des livres que nous avons apportés et beaucoup de rires. Les filles viennent s'embrasser et se tenir la main. J'ai des enfants blottis contre moi. Ils touchent ma peau, mes cheveux. Je reçois des bisous et des enfants volent vers moi pour des câlins rapides. Je regarde Jill et elle est également embrassée. C'est au-delà de la magie. C'est ce que signifie remplir votre âme.

Il y a quelques surprises. Ils adorent Justin Bieber !! Sérieusement. Et Harry Potter et Twilight. Il parle de la similitude et de la connexion de tous les enfants du monde. Rejoint dans l'imagination et l'espoir et la fantaisie.

Nous avons droit au déjeuner de papa composé de riz, de noix, de fruits et de lait. Délicieux! Il y a beaucoup de photos prises avec chacun des enfants. Alors je peux embrasser chacun d'eux !! Puis les enfants sortent le magnétophone et nous montrent des danses traditionnelles népalaises et hindoues. Le rire règne ici. Il y a beaucoup de joie, d'esprit et de résilience. Encore une fois, nous sommes admiratifs.

Après avoir distribué les lanternes à manivelle, les crayons et les fournitures artistiques, il est temps pour les enfants de rentrer chez eux. Je vibre littéralement depuis ce jour.

Demain je passe la nuit !

namaste

Amanda xo

SOIRÉE NOH

Lundi, 22 Novembre 2010

Bonjour à tous.

Quelles incroyables 36 heures depuis mon dernier blog. Jill, Hannah et moi avons pu explorer des parties de Katmandou pendant la journée. Nous nous sommes retrouvés dans les ruelles bondées et incroyablement intenses de Thamel. Je n'arrêtais pas de penser que cela ressemblait à un plateau de tournage et j'essayais de trouver la meilleure façon de le filmer.

Dans l'après-midi, nous sommes retournés à la maison de Papa Gumba (Sanctuaire). Nous avons été pris en charge par Kendra, une bénévole de Sudbury, Ontario ! Les filles sont revenues de l'école et ont changé leurs uniformes. Nous avons été accueillis avec des câlins et des cris de "bonjour ma sœur". Tant d'amour et de joie. Ils ont fait leurs devoirs pendant environ une heure. Nous avons pu nous asseoir avec eux et « les aider ». Bien que mon népalais ait besoin de beaucoup de travail ! :) Anu, une petite lutin absolument adorable m'a tendu un petit bracelet qu'elle avait fait avec la note la plus douce que j'aie jamais reçue. Quelle générosité de la part de quelqu'un qui a si peu. Les filles ont ensuite fait des cartes pour Jill, Hannah et moi-même et ont même dessiné des images pour ma fille Olivia. Encore et encore mon cœur se remplit.

Après les devoirs, nous avons un peu de temps de jeu. On joue à un jeu d'improvisation et les filles, d'abord timides, deviennent de vraies pros. Ils sont si drôles. Nous nous asseyons pour le dîner qui est généralement du riz et des lentilles, mais ce soir, il y a du poulet et tout le monde est très excité.

Après le dîner, Jill et Hannah retournent à l'hôtel et j'ai droit à un style NOH à l'heure du coucher! Les filles se changent et se brossent les dents, puis s'assoient, lisent et parlent. Je m'assieds sur le lit de Gaby et les grandes filles parlent de leurs familles et de ce que signifie être des filles dans leurs cultures et les petites se blottissent. Après de nombreux câlins et bisous au coucher et souhaits de beaux rêves, les lumières s'éteignent. Je descends dans ma chambre et je n'arrive pas à dormir en pensant à ces jeunes filles qui seront un jour des leaders dans leurs communautés. Quelles choses incroyables ils feront tous !

La matinée commence à 5h30 pour les filles. 3h30 pour moi. Je dois encore être à l'heure du Sanctuaire ! Plus de câlins et de discussions assis en groupe sur les lits alors que le soleil se lève sur Katmandou. La cloche sonne et il est temps pour le thé au lait et les biscuits et plus de devoirs ! Je suis attiré et on me demande d'aider à la révision alors que leurs examens approchent. Je connais maintenant toutes les réponses par cœur. Je suis toujours étreint et câliné. C'est étonnant!

Le petit déjeuner se compose de riz et de légumes et est délicieux. Une fois que les filles sont changées pour l'école, il est temps de tresser leurs cheveux. Tout le monde met la main à la pâte. Comme pour les devoirs, les grandes filles aident les petites filles. C'est tellement réconfortant de voir cette petite communauté travailler ensemble. Nous accompagnons les filles à l'école et le festival des câlins continue. Je n'aurai jamais ma dose.

Jill et moi avons rencontré aujourd'hui un groupe népalais qui fait un travail incroyable pour sauver des femmes et des filles de la traite. Vous pensez que votre cœur ne peut plus se briser et puis il le fait. Demain matin, nous rencontrons un autre groupe incroyable qui sauve des enfants victimes de la traite.

Le Népal et ses habitants nous ont complètement captivés. Il y a tellement de bon travail qui se fait ici et tellement de besoins.

Amour et bénédictions.

Namaste

Amanda xo

UN AUTRE JOUR À NOH

Bonjour à tous!

Nos aventures et notre fête de l'amour avec le peuple népalais se poursuivent. Après une réunion incroyable aujourd'hui, nous sommes allés chercher les enfants à l'école. Nous sommes accueillis par des cris de "Hello Sisters!". Une fois dans la cour de l'école, nous sommes enveloppés de câlins et de bisous.
Les enfants ont tous l'air si mignons dans leurs uniformes et leurs visages brillants sont un tonique bienvenu. Nous marchons de l'école dans une rangée soignée et déposons des enfants dans deux des maisons. Ensuite, nous partons pour Papa's House. Les enfants se changent et certains prennent leur douche.

Michael nous invite sur le toit pour prendre le thé et discuter. Il faut dire ici que Michael est l'un des hommes les plus humbles que j'ai jamais rencontrés. Il parle avec une spiritualité calme et intense et une compassion qui ne connaît pas de limites. Son engagement envers ces enfants et pour changer leur monde est une source d'inspiration. Et il le fait avec tant d'amour et d'humilité. Nous parlons de la vague de soutien que nous avons reçue des fans, des acteurs et de l'équipe. Comment cela nous encourage et nous permet. Nous lui racontons la création de Sanctuaire pour les enfants et combien nous sommes allés plus loin que nous ne l'avions jamais imaginé. Comme nous nous sentons bénis. De cet endroit reconnaissant, nous demandons ce que nous pouvons faire de plus. Nous parlons de la façon dont nous nous sentons comme une simple goutte dans le seau. Mais nous réalisons que de cette goutte de grandes ondulations émanent. Notre relation sera longue et heureuse.

Nous nous dirigeons ensuite vers Sanctuary House. "Nos filles" sourient toutes et saluent depuis les fenêtres de la salle d'étude. Nous sommes accueillis par des câlins si intenses et si affectueux qu'il est difficile de ne pas pleurer. Les filles étudient et nous nous asseyons avec elles pendant qu'elles font leurs devoirs. Apsara, une simple petite fille, qui a une personnalité et un cœur plus grands que cet univers, tapote son banc et appelle "Amanda Sister, viens t'asseoir !" Elle m'a pris la main et a noué un bracelet en tricot jaune autour de mon poignet. Elle m'a étreint et m'a donné un baiser. Puisque sangloter de manière incontrôlable n'est pas une option, je souris et la serre dans mes bras.

Nos caméras sortent et la soirée plonge dans un joyeux chaos rivalisant avec n'importe quelle séance photo de paparazzi ! Il y a tellement de rires et les filles sont impatientes de voir les photos qu'elles ont prises. Nos caméras changent de main et les filles se relaient. Nous nageons dans une mer de sourires. Il n'y a pas d'inhibition ici. La joie et l'amour sont partagés avec un abandon essoufflé. C'est pour le moins remarquable.

C'est l'heure de leur dîner et nous repartons avec des voeux de beaux rêves et la promesse de revenir demain. Jill et moi ne pouvons pas arrêter de sourire. C'est au-delà de nos imaginations les plus folles et dépasse de loin toutes les attentes que nous avions à propos de ce voyage. Je dois vous dire quelque chose à tous. Ne doutez jamais de l'impact que vous avez tous eu. Sanctuary for Kids existe et prospère grâce à vous. Votre soutien, vos encouragements et votre enthousiasme sans bornes sont les fondations sur lesquelles repose cette Fondation. Soit fier. Nous sommes. Grateful ne vient même pas près de décrire ce que nous ressentons.

Namaste
Amanda xo

À PLUS TARD, NÉPAL ! NOUS NE POUVONS PAS DIRE « AU REVOIR ».

Vendredi, 26 Novembre 2010

Salut à tous;

Ici, je suis assis à l'aéroport de Hong Kong avec des larmes coulant sur mon visage. (Apparemment, c'est quelque chose pour lequel je suis vraiment, vraiment bon, donc je vais avec ça dans le cadre de mon schtick !) C'était si difficile pour nous de quitter le Népal, mais je suis certain que nous reviendrons !

Notre dernier jour a commencé avec Jill et moi nous promenant autour de Boudhanath Stupa. Nous avons également visité un temple bouddhiste en face du Stupa. Nous avons eu droit à une cérémonie de bénédiction très spéciale au cours de laquelle les moines ont oint nos têtes, puis ont noué des foulards et une ficelle jaune autour de nos cous. C'était pour la protection, la sécurité et une longue vie pleine de bénédictions. Encore une fois, je me suis retrouvé avec des larmes coulant sur mon visage et le gentil moine m'a serré dans une belle étreinte. Ce bel homme m'a regardé droit dans les yeux et m'a souri très gentiment en tenant mon visage entre ses mains. Pour moi, c'était un de ces "moments de vie". Et chaque fois que je lutterai avec cette vie, je me souviendrai de ce moment et du sentiment de guérison dans mon cœur. Dieu merci pour Jill. Son esprit doux et apaisant m'a évité de m'effondrer complètement dans la rue. Nous avons passé une matinée magique ensemble. Rires, larmes, ….vous voyez l'idée. Ce voyage a changé.

Dans l'après-midi, nous nous dirigeons vers l'école fréquentée par nos enfants NOH. Nous sommes ravis de les voir et nous sautons pratiquement sur le chemin de terre menant aux portes de l'école. Une fois ouvert, les enfants crient et saluent et nous sommes à nouveau enveloppés de câlins. Nous marchons jusqu'à l'une des maisons tenues par Anita. Tous les enfants se rassemblent et nous nous embrassons et disons au revoir. C'est là que cette chose « des larmes coulant sur mon visage » brille vraiment !

Nous avons beaucoup de mal à dire au revoir à ces incroyables petits esprits. Il est tout aussi difficile de dire au revoir à Michael Hess. Il a été une si grande source d'inspiration. Nous quittons la cour d'Anita et descendons la rue et l'allée de terre jusqu'à la maison du Sanctuaire. Avec un mélange d'excitation extrême et délicieuse et de cœurs profondément brisés, nous entrons dans la maison. Gita, la formidable mère de maison nous accueille avec des câlins. "Nos filles" étudient et sont, comme toujours, gracieuses et chaleureuses et maladroites et brillantes. Nous passons quelques heures à faire nos devoirs, à prendre des photos, à rire. Je fais de mon mieux, au-delà de l'usurpation d'identité de l'actrice de Bollywood tout en criant "Je t'aime!" en népalais. Nous sommes tous dans des fous rires. Le dîner est servi et encore une fois il y a de la viande. Une partie de notre engagement envers NOH consistait à fournir aux enfants des vitamines. Au lieu de cela, et je pense très sagement, la qualité du riz est améliorée en fournissant plus de nutriments, la quantité de légumes est augmentée et la viande sera désormais servie deux fois par semaine au lieu d'une fois par mois. Les filles semblent très heureuses et n'arrêtent pas de dire "Merci mes sœurs!". Je transmets donc ce merci à vous tous.

Il est temps de partir et les enfants ne cessent de nous dire de ne pas être tristes. Apsara, me serre si fort et rigole et ma douce Anu enfouit son visage dans mon cou et ronronne tristement. On nous dit « s'il vous plaît, revenez au Népal » et « s'il vous plaît, ne nous oubliez pas ». Pas en mille vies. Nous buvons à notre faim cet élixir enivrant d'amour innocent. Alors que nous partons, toutes les filles se penchent sur les vérandas et crient et saluent. C'est un retour tranquille à l'hôtel pour récupérer nos sacs. Jill et moi pensons que nous avons reçu tellement plus que nous ne pourrions jamais donner. C'est un sentiment tellement étrange. Nous retournerons au Népal un jour. En attendant, nous pouvons faire tant de choses depuis notre coin du monde. Nous sommes plus inspirés et plus déterminés que jamais à faire de Sanctuary for Kids un succès et à faire en sorte que notre « petite goutte dans l'océan » crée de grandes répercussions.

Merci encore pour votre soutien et vos encouragements.

Namaste

Amanda xo